Vous êtes ici >> Espace Patients >> Prévention et infos santé

LA GROSSESSE DIABETIQUE

Le diabète au cours de la grossesse est fréquent, environ  10 % des grossesses, il regroupe en fait 2 entités différentes :  

  • Le diabète gestationnel : il représente environ 80% des cas. Il s agit d un diabète qui survient  le plus souvent au cours du 3ème   trimestre. Le risque de gros bébé (macrosomie) avec ses conséquences obstétricales à court terme (césariennes)  et métaboliques à long terme (obésité, pré diabète) nécessite une prise en charge précoce et structurée.
     
  • Le diabète  antérieur à la grossesse soit de type 2 (traitement par des comprimés : antidiabétiques oraux) soit de type 1 (traitement par insuline) moins fréquent, soit 20% des cas. La prise en charge doit être antérieure à la grossesse, ceci est essentiel, mais aussi rapproché, mensuel, pendant toute la grossesse. Cette prise en charge permet la diminution des risques majeurs (fausses-couches, mort fœtale in utero, malformations, hypertension artérielle, infections urinaires, hypoglycémie néo natale, détresses respiratoire du nouveau né)

La prise en charge de ces 2 pathologies au cours de la grossesse, demande une coordination entre les différents acteurs de santé : médecins généralistes au premier plan puis gynécologues-obstétriciens et diabétologues.

Pour répondre à cette nécessité, le CHU de Nîmes à mis en place depuis de nombreuses années une coordination entre les Services de Gynécologie Obstétrique du Pr MARES et  de Maladies Métaboliques et Endocriniennes du Dr RODIER, acquérant ainsi une expertise dans ce domaine  avec des professionnels référents et impliqués à tous les niveaux (infirmières, diététiciennes, sages-femmes, gynécologues et diabétologue).

LE PARCOURS DE SOIN DES PATIENTES

  • Le Parcours de soin pour les patientes avec un diabète gestationnel, c’est  à dire découvert pendant la grossesse.
    Dès le diagnostic, elles sont orientées dans le  Service des maladies métaboliques et endocriniennes  (MME),  pour un « atelier Diabète gestationnel » où elles sont informées de la pathologie par les diabétologues, de la mise en place d’une diététique adaptée par les diététiciennes et de l’apprentissage à la  pratique de l’autosurveillance (6 glycémies capillaires /j , au départ) . Un RDV est donné à 8 jours en Hôpital de jour de MME  pour bilan sanguin, examen clinique, vérification  des résultats de  l’autosurveillance. Dans la plupart des cas (80%) la diététique normalise les glycémies capillaires et ceci permet de diminuer la surveillance (4 glycémies capillaires/j  seulement 2 ou 3 jours/semaine). Poursuite d’une consultation avec un diabétologue  environ une fois /mois jusqu’à la fin de la grossesse. Parfois (20%) il est nécessaire de mettre en place des injections d’insuline, le plus souvent par des infirmières à domicile, et la surveillance diabétologique est plus rapprochée.
  • Le parcours de soin des patientes ayant une  grossesse diabétique, c’est à dire des patientes avec un diabète antérieur à la grossesse , devrait débuter par les médecins généralistes et diabétologues pour une prise en charge  antérieure à la grossesse pour que l’équilibre du diabète  soit parfait  avant la conception . Ce temps est essentiel pour les risques ultérieurs de la grossesse. Une fois la grossesse  débutée, la surveillance est au moins  mensuelle, parfois  bimensuelle,   en Hôpital de jour du Service de MME (bilan sanguin et urinaire, Consultation diététique, infirmière et médicale et si besoin Fond d’œil) et également avec une consultation en Gynécologie (Médecins – Sages femmes- Echographie et si besoin Monitoring).

Dans les 2 cas, les patientes sont suivies en staff pluridisciplinaire tout au long de la grossesse. Ce même staff prend les décisions de déclenchement ou non de l’accouchement, de la date du déclenchement, et de la voie d’accouchement, s'appuyant sur l'expertise médicale spécifique à ces pathologies acquise depuis de nombreuses années par les 2 services référents du CHU Nîmes des Maladies Métaboliques et Endocriniennes et de Gynécologie Obstétrique.

Dr Anne-Marie GUEDJ - Praticien hospitalier - Service des Maladies Métaboliques et Endocriniennes du CHU de Nîmes.

Conflits d’intérêts : les auteurs n’ont pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données  publiées dans la référence citée.

ATTENTION : Les articles proposés sur ce site internet n'ont qu'une valeur informative.
En aucun cas, ils ne peuvent se substituer à une consultation auprès d'un professionnel de santé.

Dernière mise à jour : ( 19-11-2013 )