Un médecin    Un service    Sur le site

Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
Centre hospitalier universitaire
SOINS - ENSEIGNEMENT - RECHERCHEde Nîmes
Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
ACCÈS | CONTACT
FAIRE UN DON
L'INSTITUTION
PRENDRE RDV
TRAVAILLER AU CHU
UN SERVICE ?
UN MÉDECIN ?

Mise en situation sanitaire exceptionnelle du Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes


Suite aux décisions de Monsieur le Président de la République, ainsi qu’aux consignes transmises par l’ARS Occitanie, le CHU de Nîmes doit faire face à une situation sanitaire exceptionnelle et ainsi mettre en place son plan de mobilisation interne des professionnels :

Aussi, les agents ont été informés par une note interne leur indiquant qu’ils seront susceptibles d’être mobilisés et/ou réaffectés en fonction des besoins de l’hôpital.

 

Depuis le début de cette crise sanitaire, différents dispositifs ont été mis en place et continuent d’être adaptés en fonction de l’évolution de la situation et des directives nationales et régionales.

 

Un Centre Ambulatoire Risques Emergents Biologiques en activité depuis le 2 mars 2020

Situé au sous-sol de la Maison Médicale de Garde, ce centre accueille uniquement sur rendez-vous, et après une régulation du centre 15, les patients suspectés d’être contaminés par le COVID-19 pour des prélèvements. Les horaires d’ouverture du CAREB ayant été récemment étendus de 9h à 12h et de 14h à 17h. Après réception des résultats, les patients prélevés sont informés par le Centre 15.

 

Une filière de soins critiques adaptée

Par ailleurs, afin de lutter au mieux contre cette épidémie, et faire face à un éventuel afflux de patients Covid-19, le CHU de Nîmes a adapté sa filière de soins critiques comme suit :

 

       Transformation effective de 3 lits d'Unité de Surveillance Continue(USC) en 3 lits de réanimation dans l'unité Réanimation Unité Surveillance Continue(RUSC). L'unité RUSC aura donc 8 lits de réanimation (en pression négative) et 12 lits d'USC.

       Par la suite, si cela est utile, transformation dans la même unité de 2 lits supplémentaires puis, le cas échéant, de deux secteurs de 5 lits.

Ceci portera au maximum la capacité de notre établissement à 46 lits de réanimation contre 31 actuellement (34 lits le 12/03, puis éventuellement 36, 41 et 46 lits).

       Ouverture en cours d’une USC post-chirurgicale : 10 lits (dans les anciens locaux de la neurochirurgie).

 

Le service des maladies infectieuses et tropicales

Le service des maladies infectieuses et tropicales (SMIT) dispose dorénavant de 6 lits en isolement (en plus des 3 chambres à pression négative) au départ avec donc à ce jour SMIT en Haute Densité Virale(HDV) sur la totalité de ses lits (15).

Un SMIT « Miroir » en Basse Densité Virale (BDV) est activé au 2ème étage du Pavillon 3 bis du site de Carémeau.

 

Un parcours patient et un espace dédiés Covid-19 aux Urgences

Au sein des Urgences, un espace est désormais dédié aux patients suspectés d’être contaminés par le virus, afin d’éviter tout contact avec d’autres patients admis. Leur parcours au sein de l’hôpital, notamment en cas de besoin d’imagerie, est aussi pensé pour empêcher ces mêmes contacts. 

 

Le Centre 15

Par ailleurs, au vu de la multiplication exponentielle des appels au centre 15 ces derniers jours avec plus de 1500 appels par jour, dont un pic de 2016 appels le 10 mars, contre une moyenne de 940 en situation normale, nous rappelons à la population que ces appels au SAMU doivent concerner des cas d’urgences uniquement, afin de ne pas saturer le centre d’appels.

 

Des déprogrammations en cours

Comme l’a indiqué le Président de la République, et selon les directives régionales, l’établissement travaille actuellement à la déprogrammation des interventions chirurgicales non urgentes et en premier lieu celles nécessitant un recours à la réanimation post-opératoire. L’objectif étant de libérer des capacités de lits de réanimation (et plus généralement de soins critiques) pour prioriser l’accueil de patients COVID-19. Bien évidemment ; les patients concernés par ces déprogrammations en seront informés dès les prochains jours.

 

La gestion de crise en interne

Toujours dans une optique d’anticipation, depuis le début de l’épidémie, l’établissement a mis en place une cellule de crise quotidienne (a minima) associant différents secteurs :

Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, SAMU, Urgences, Réanimations…et selon les besoins, laboratoires, Hygiène, Directions fonctionnelles et tout secteur concerné. La coordination étant assurée par le Président de la CME et la Direction de la qualité et gestion des risques.

 

Dispositif spécifique pour la garde des enfants du personnel hospitalier

Par ailleurs, compte tenu de la fermeture des crèches, écoles, collèges et ce à compter du lundi 16 mars, le CHU de Nîmes a depuis le début de la semaine, prévu un dispositif de garde d’enfants des personnels hospitaliers complémentaire des autres structures de gardes qui seront opérationnelles en partenariat avec l’Education Nationale (Inspection d’Académie).

 

Le dispositif est prévu de la manière suivante pour les personnels soignants et médicaux, couple de professionnels hospitaliers etc…

· Pour les enfants de 0 à 6 ans les deux crèches du CHU qui demeureront ouvertes (Caremôme et Les Grands Pins).

· Pour les enfants de 6 à 12 ans, sur les sites de Carémeau, de la Faculté de Médecine et

de l’IFMS dans un premier temps.

Les enfants seront ainsi encadrés par les cadres de santé formateurs, les étudiants de l’IFMS, du personnel municipal volontaire, et éventuellement des professionnels de l’Éducation Nationale (en cours de formalisation). Ces espaces accueilleront un maximum de 8 enfants par local.

 

Le Directeur Général souhaite remercier vivement et chaleureusement l’ensemble de la communauté hospitalière déjà à pied d’œuvre depuis plusieurs semaines pour son implication et son dévouement au service de la population du Gard et de ses territoires limitrophes.

« Au cœur de cette crise sanitaire, nos personnels sont comme par le passé au rendez-vous et garants d’un système hospitalier érigé en rempart contre cette pandémie » a conclu Nicolas Best, Directeur Général.

 
  • Partenariats


Le CHU de Nîmes est membre de MUSE (Montpellier Université d'Excellence)

Les associations présentes au CHU de Nîmes