Vous êtes ici : Accueil > Brucellose clinique > Physiopathologie

Physiopathologie

Les Brucella sont des bactéries intracellulaires facultatives du monocyte-macrophage.

La brucellose réalise une bactériémie à point de départ lymphatique qui évolue en 4 phases :

  • 1ère étape lymphatique ; c’est la phase d’incubation souvent silencieuse,

  • 2ème étape : phase bactériémique caractérisée par la positivité des hémocultures, l’apparition décalée des anticorps ; elle correspond à l’infection aiguë,

  • 3ème étape : phase de focalisation marquée par l’apparition de localisation secondaires ; elle correspond à l’infection subaiguë,

  • 4ème étape : phase de chronicité caractérisée par des signes subjectifs, parfois de focalisation mais également de phénomènes de type hypersensibilité retardée.

Leur S-LPS est peu toxique pour les macrophages, peu pyrogène et peu inducteur de sécrétion d’interféron-g et de Tumor necrosis factor (TNF-a). D’autre part, ces bactéries sécrètent un facteur empêchant l’apoptose des macrophages infectés. La multiplication intracellulaire a lieu dans un autophagosome, après inhibition de la fusion phagolysosomale. L’acidification de la vacuole de phagocytose induit l’expression d’un système de sécrétion de type IV (VirB) essentiel à la virulence des Brucella.


CNR BRUCELLA

Centre National de Référence Brucella

Service de Microbiologie
CHU de Nîmes
Place du Pr R. Debré
30029 Nîmes Cedex 9

CNR BRUCELLA
Centre National de Référence Brucella

Service de Microbiologie
CHU de Nîmes
Place du Pr R. Debré
30029 Nîmes Cedex 9

© 2017 - CHU de Nîmes - Tous droits réservés
Centre National de Référence BRUCELLA - CHU de Nîmes - Place du Pr R. Debré - 30029 Nîmes Cedex 9 | © 2017 - CHU de Nîmes - Tous droits réservés