Un médecin    Un service    Sur le site

Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
Centre hospitalier universitaire
SOINS - ENSEIGNEMENT - RECHERCHEde Nîmes
Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
ACCÈS | CONTACT
FAIRE UN DON
L'INSTITUTION
TRAVAILLER AU CHU
UN SERVICE ?
UN MÉDECIN ?
RECHERCHER

Tout savoir sur le ronflement

ronflement


Bien souvent considéré comme un bruit irritant, voire insupportable, le ronflement ou ronchopathie est la cause de nombreuses insomnies et agace l’entourage qui le subit.

Qui n’a pas vécu de désagréables expériences à ce sujet ? Et pour cause : 10 millions de Français sont des ronfleurs réguliers.Ainsi, environ 40 à 50 % des adultes de plus de 50 ans ronflent (60 % des hommes et 40 % des femmes). Afin d’en savoir plus, Rythmes est allé à la rencontre du Dr Caroline Alovisetti , praticien hospitalier du service Explorations fonctionnelles du système nerveux et acupuncture et spécialisée dans ce domaine.

Quelles sont les causes du ronflement ?
Le ronflement est causé par la vibration de structures anatomiques notamment pharyngées, les plus connues étant la luette (petite languette pointue att achée au palais) et le voile du palais.
Le ronflement se produit lorsque l’air inspiré accélère dans des voies aériennes rétrécies ou dont les parois manquent de tonus. Ce rétrécissement peut être dû à plusieurs facteurs tels qu’un excès de graisse au niveau du cou et de la langue ; un relâchement excessif de la luette, du voile du palais ; un recul de la base langue, ou bien à des amygdales trop volumineuses, en particulier chez les enfants ou encore une obstruction nasale (rhume, déviati on de la cloison nasale, allergies, polypose nasale…).

On a tendance à parler du ronflement avec humour, mais constitue-t-il un danger pour la santé ?
Il s’agit le plus souvent d’un trouble bénin, qui n’a pas de conséquences autres que la gêne de l’entourage. Cependant, dans certains cas,le ronflement peut traduire un problème plus grave : le Syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS). Dans ce cas, le ronfleur fait des arrêts respiratoires fréquents et inconscients pendant son sommeil. Il s’interrompt de respirer pendant plus de 10 secondes à intervalles réguliers, d’où le terme « apnée ». Environ 15 % des ronfleurs en souffriraient.

Quelle est la prise en charge proposée au CHU ?
Tous les patients qui sont adressés au CHU pour ronflement bénéficient d’une prise en charge complète pluridisciplinaire. En ORL, j’ai ouvert les mercredis matin une consultation dédiée et spécialisée à cette problématique. Au cours de celle-ci, les patients doivent remplir un questionnaire complet qui permet de rechercher les causes du ronfl ement, mais aussi de dépister tous les troubles du sommeil tels que la somnolence. Lors de la consultati on, sont recherchés des signes évocateurs d’apnées qui peuvent être : se lever la nuit pour uriner ; avoir des maux de tête le matin au réveil ; avoir des troubles de la concentration ou de la mémorisation ; être en sueur la nuit, ou encore être somnolent durant la journée. Je réalise, dans le même temps, un examen ORL complet pour rechercher des anomalies anatomiques qui pourraient expliquer le ronflement (déviation de la cloison, grosses amygdales …). Au terme de la consultati on, le pati ent se voit prescrire un enregistrement du sommeil (réalisé au centre du sommeil), qui permettra de savoir s’il est apnéique. Le projet thérapeutique se fera en fonction de la présence ou non d’apnées authentifiées.

Est-ce qu’on peut s’arrêter complètement de ronfler ?
On peut guérir de ronflement, Mais, comme vous l’avez compris, il s’agit de traiter toutes les causes responsables de ce problème. Il convient aussi, parfois, de réaliser la consultation du conjoint qui est gêné afin de vérifier que celui-ci n’est pas insomniaque. En effet, certains patients se voient incités à se rendre à la consultation alors que le problème provient des insomnies de leur partenaire!

 

6 conseils pour lutter contre le ronflement

  1. Maigrissez
    Bien souvent, les patients qui souffrent de ronflement sont en surpoids. Il est alors essentiel d’évoquer à la consultation ce problème.

  2. Ne buvez pas trop d’alcool le soir
    Ne buvez pas avant de vous coucher, car cela provoque le relâchement des muscles de la gorge pendant le sommeil.

  3. Arrêtez le tabac
    En plus de vous offrir une meilleure santé, arrêter de fumer évitera l’inflammation des muqueuses de la gorge et du nez. Le tabac est un grand pourvoyeur de ronflement, mais peu d’apnées.

  4. Placez une balle de tennis sur votre dos (traitement positionnel)
    Le traitement positionnel n’est à proposer que dans les cas d’apnées positionnels, c’est-à-dire des personnes qui souffrent d’apnées quand ils dorment sur le dos. Le traitement positionnel cherche à conditionner le patient à ne plus dormir sur le dos. La méthode la plus connue étant celle de coudre une balle de tennis sur le dos du pyjama. Il s’agit d’une méthode efficace mais pas très agréable. Une autre méthode consiste à équiper le patient d’un capteur positionnel et de lui envoyer une petite décharge électrique quand il se met sur le dos !

  5. Bougez
    Faites du sport, plutôt le matin, il s’agit du meilleur des fortifiants connus car il synchronise les horloges internes et améliore l’efficacité du sommeil. On ne demande pas au patient de pratiquer une activité sportive intensive mais de reprendre une activité sportive régulière, qui permettra de se remuscler et de perdre de la graisse notamment pharyngée.

  6. Utilisez les orthèses d’avancées mandibulaires
    Ces orthèses peuvent être proposées en cas d’apnées mais aussi en cas de ronflements simples. Elles nécessitent d’avoir un bon état bucco-dentaire. Elles peuvent être faites sur mesure. On peut aussi en trouver des thermoformées à un prix très concurrentiel sur internet.
 
Viadeo Partager
Viadeo Partager
  • Partenariat


Le CHU de Nîmes est membre de MUSE (Montpellier Université d'Excellence)

En savoir plus

Les associations présentent au CHU de Nîmes

Découvrir les associations partenaires