Un médecin    Un service    Sur le site

Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
Centre hospitalier universitaire
SOINS - ENSEIGNEMENT - RECHERCHEde Nîmes
Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
ACCÈS | CONTACT
FAIRE UN DON
L'INSTITUTION
TRAVAILLER AU CHU
UN SERVICE ?
UN MÉDECIN ?
RECHERCHER

Sidaction 2019

« Le sida tue encore »

Le sida tue encore 940 000 personnes chaque année dans le monde (chiffres 2017). En France, ce sont 152 000 Français atteints par cette maladie, dont 25 000 ignorent leur séropositivité. Même si le nombre de décès semble reculer au cours des dernières années, il ne faut pas pour autant se relâcher face à cette maladie auto-immune : c’est pourquoi le CHU de Nîmes, en partenariat avec le réseau Regard, se mobilise le vendredi 5 avril en organisant une journée de sensibilisation dans le hall central de l’hôpital universitaire Carémeau.

Même si le sida semble reculer chaque année, les dernières statistiques mondiales montrent que 36.9 millions de personnes vivent avec le VIH (données 2017) et que toujours autant de nouvelles découvertes de séropositivité sont relevées.

La prophylaxie pré-expositon (PrEP)

La PrEP (outil de prévention du VIH qui peut être utilisé par les personnes séronégatives pour prévenir une infection au VIH) est disponible depuis 2017 en cas de risques répétés (traitement préventif, préexposition), ce qui laisse espérer une diminution du nombre de contaminations dans les années à venir. La PrEP s’adresse aux personnes qui n’ont pas le VIH et consiste à prendre un médicament afin d’éviter de se faire contaminer. Ce principe de prévention médicamenteuse n’est pas spécifique au VIH : médicaments pour éviter d’attraper le paludisme, statines pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires, etc. Comme tout médicament, la PrEP doit être prescrite par un médecin et nécessite un suivi.

Le traitement post-exposition (TPE)

Le traitement post-exposition (TPE) au VIH est un traitement qui, pris dans les heures qui suivent une prise de risque, réduit de façon importante le risque de contamination par le virus. Il ne le supprime pas totalement. Ce traitement est parfois appelé aussi prophylaxie post-exposition (PPE).
Le réseau Regard informe que « Le TPE est toujours disponible dans les 24h suivant un risque avéré » par le biais de la trithérapie. Les traitements pour les patients porteurs du VIH sont de mieux en mieux tolérés, comprennent moins d’effets indésirables et un allègement thérapeutique est à espérer pour les années à venir.


Toutefois, la question du relâchement de la prévention se pose avec une recrudescence de nombreuses maladies sexuellement transmissibles (MST) telles la syphilis, les gonocoques ou chlamydiae.

Lors de cette journée de sensibilisation organisée pour Sidaction, un stand d’information avec matériel de prévention, pin’s et rubans rouges se tiendra dans le hall central de Carémeau.
L’association ARAP RUBIS, primée en 2018 dans sa lutte contre le sida, sera présente et tiendra un stand de sensibilisation.
Le groupe Milonga del Angel invitera usagers et collaborateurs du CHUN à participer au tango qui se tiendra de 12h à 14h.
Le violoniste Georges Muller clôturera les festivités musicales et artistiques en offrant un concert aux couleurs du répertoire traditionnel irlandais et tziganes de 14h à 15h.

 
  • Partenariats


Le CHU de Nîmes est membre de MUSE (Montpellier Université d'Excellence)

Les associations présentes au CHU de Nîmes