Un médecin    Un service    Sur le site

Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
Centre hospitalier universitaire
SOINS - ENSEIGNEMENT - RECHERCHEde Nîmes
Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
ACCÈS | CONTACT
FAIRE UN DON
L'INSTITUTION
TRAVAILLER AU CHU
UN SERVICE ?
UN MÉDECIN ?
RECHERCHER

Alimentation protectrice des maladies cardio-vasculaires

La clé d’une bonne santé : l’alimentation méditerranéenne

Nous retiendrons deux grands axes de prévention :

  • Tout d’abord, lutter contre la sédentarité en pratiquant une activité physique adaptée  de 30 minutes par jour.
  • Également, adopter une alimentation équilibrée type méditerranéenne. 

Qui consiste :

  • À privilégier les graisses mono et poly insaturées protectrices des vaisseaux en variant les huiles au sein des repas et en consommant 2 à 3 portions de poissons (type sardines maquereaux saumon) par semaine.
  • À réduire les graisses  animales et les acides gras Trans qui obstruent les vaisseaux.
  • À augmenter la consommation des aliments protecteurs riches en vitamines,  antioxydants et fibres comme les fruits, les légumes, les légumes secs, les épices, ail, oignon …
  • À modérer l’utilisation du sel,  facteur d’hypertension artérielle.
  • À réduire la fréquence de consommation des aliments riches  en cholestérol,  comme les abats, crustacés, mollusques.  2 à 3 œufs par semaine peuvent être consommés.

En ce qui concerne la consommation de vin, s’il n’y a pas de contre indication médicale, se limiter à 1 verre/jour pour les femmes et 2 verres/jour pour les hommes en choisissant un vin rouge de bonne qualité (riche en tanins).

Le « régime » crétois ou alimentation méditerranéenne est un modèle d’alimentation protectrice des maladies cardio-vasculaires.


 
Viadeo Partager
Viadeo Partager
  • Partenariats


Le CHU de Nîmes est membre de MUSE (Montpellier Université d'Excellence)

Les associations présentes au CHU de Nîmes