Un médecin    Un service    Sur le site

Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
Centre hospitalier universitaire
SOINS - ENSEIGNEMENT - RECHERCHEde Nîmes
Patients|Public
Professionnels|Presse
Enseignement|Recherche
ACCÈS | CONTACT
FAIRE UN DON
L'INSTITUTION
TRAVAILLER AU CHU
UN SERVICE ?
UN MÉDECIN ?
RECHERCHER

Alimentation protectrice des maladies cardio-vasculaires

La clé d’une bonne santé : l’alimentation méditerranéenne

Nous retiendrons deux grands axes de prévention :

  • Tout d’abord, lutter contre la sédentarité en pratiquant une activité physique adaptée  de 30 minutes par jour.
  • Également, adopter une alimentation équilibrée type méditerranéenne. 

Qui consiste :

  • À privilégier les graisses mono et poly insaturées protectrices des vaisseaux en variant les huiles au sein des repas et en consommant 2 à 3 portions de poissons (type sardines maquereaux saumon) par semaine.
  • À réduire les graisses  animales et les acides gras Trans qui obstruent les vaisseaux.
  • À augmenter la consommation des aliments protecteurs riches en vitamines,  antioxydants et fibres comme les fruits, les légumes, les légumes secs, les épices, ail, oignon …
  • À modérer l’utilisation du sel,  facteur d’hypertension artérielle.
  • À réduire la fréquence de consommation des aliments riches  en cholestérol,  comme les abats, crustacés, mollusques.  2 à 3 œufs par semaine peuvent être consommés.

En ce qui concerne la consommation de vin, s’il n’y a pas de contre indication médicale, se limiter à 1 verre/jour pour les femmes et 2 verres/jour pour les hommes en choisissant un vin rouge de bonne qualité (riche en tanins).

Le « régime » crétois ou alimentation méditerranéenne est un modèle d’alimentation protectrice des maladies cardio-vasculaires.


 
Viadeo Partager
Viadeo Partager
  • Partenariats


Le CHU de Nîmes est membre de MUSE (Montpellier Université d'Excellence)

Le CHU soutient la candidature de Nîmes au patrimoine mondial de l'Unesco

Les associations présentes au CHU de Nîmes